L'histoire de Rigpa

Beaucoup de gens de par le monde ont aujourd'hui rencontré le bouddhisme tibétain et ont tiré un très grand profit de ses enseignements et de sa pratique. L'une des causes directes du succès remarquable de sa diffusion a été l'arrivée en Occident dans les années soixante et soixante dix, de nombreux maîtres tibétains qui ont consacré leur vie à mettre la tradition bouddhiste ancienne dont ils étaient les détenteurs à la portée des femmes et des hommes du monde d'aujourd'hui.

Sogyal Rinpoché a été l'un de ces maîtres, et Rigpa est le véhicule qu'il a créé pour transmettre les enseignements. L'histoire de Rigpa fait donc partie de celle de l'arrivée du Bouddhadharma en Occident. On mesurera le chemin parcouru depuis les débuts dans une petite chambre d'étage à Londres où Rinpoché enseignait à une douzaine d'étudiants, jusqu'à l'organisation internationale comprenant quatre centres de retraite, une chaîne de centres citadins et des milliers d'étudiants, qui joue un rôle majeur dans la présentation du bouddhisme tibétain au monde contemporain.

Né dans la région du Kham au Tibet oriental, Rinpoché a été reconnu et intronisé comme étant l'incarnation de Lérab Lingpa Tertön Sogyal par Jamyang Khyentsé Chökyi Lodrö, l'un des maîtres les plus remarquables du vingtième siècle. Jamyang Khyentsé a supervisé son éducation et l'a élevé comme son propre fils. Quand les conditions se sont détériorées au Kham, Khyentsé Rinpoché et son jeune disciple sont partis pour le Tibet central. Ils ont ensuite continué leur pèlerinage en Inde et Jamyang Khyentsé s'est finalement installé à Gangtok à l'invitation du Chögyal - le roi - du Sikkim. C'est là qu'il est décédé en 1959.


Années 1950 : je jeune Sogyal Rinpoché avec Jamyang Khyentsé au Sikkim