Le Bouddha

La statue du Bouddha Shakyamouni dans le temple de Lérab Ling reproduit la célèbre et ancienne statue du Bouddha qui se trouve au temple Mahabodhi à Bodhgaya en Inde, le lieu où le Buddha a atteint l'éveil.

Il y a plus de 2 500 ans, un homme qui avait cherché la vérité au cours de vies innombrables se rendit en un lieu tranquille dans le nord de l'Inde et s'assit sous un arbre. Animé d'une immense détermination, il fit le vœu de ne pas quitter ce lieu avant d'avoir trouvé la vérité.

Au crépuscule, dit-on, il triompha de toutes les forces obscures de l'illusion et le lendemain à la première heure, quand la planète Vénus apparut dans le ciel de l'aube, cet homme reçut la récompense de sa longue patience, de sa discipline et de sa concentration sans faille : il atteignit le but ultime de toute existence humaine, l'Eveil.

En ce moment sacré, la terre elle-même frémit, comme "ivre de béatitude" et, nous disent les écritures, "nul ne fut irrité, malade ou triste en quelque lieu ; nul ne fit le mal, nul ne ressentit d'orgueil ; le monde fut en paix, comme s'il avait atteint la perfection totale."

Cet homme fut par la suite connu sous le nom de Bouddha.

Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort
Sogyal Rinpoché

 

Bouddha Shakyamouni, le prince indien Gautama Siddharta, a atteint l'Eveil au sixième siècle avant J.C. Il a enseigné le chemin spirituel connu aujourd'hui sous le nom de boudddhisme.

Bouddha a néanmoins un sens beaucoup plus profond. Il désigne quiconque s'est complètement éveillé de l'ignorance et s'est ouvert à son vaste potentiel de sagesse. Un Bouddha est quelqu'un qui a mis fin à la souffrance et à la frustration et a découvert un bonheur et une paix durables.

Durant la vie de Bouddha, son enseignement a connu une influence relativement limitée à une petite région du nord-est de l'Inde. Mais dans les siècles qui ont suivi son Eveil, le bouddhisme s'est répandu dans tout l'Orient.

Le bouddhisme a été introduit au Tibet au huitième siécle après J.C. par Padmasambhava, un grand maître et un grand saint qui est considéré par les tibétains comme le "second Bouddha".

Aujourd'hui, de plus en plus de gens dans le monde reconnaissent le bienfait immense que le bouddhisme peut offrir, sans aucune idée de conversion ou d'exclusivité, à des personnes de toutes confessions ou sans confession.

Ces enseignements détiennent la clé des qualités dont nous avons un besoin urgent aujourd'hui : la paix de l'esprit qui apporte la force intérieure, la confiance et le bonheur, la compassion et le bon cœur pour nous aider à nous libérer nous-mêmes des émotions destructrices.

Dans un monde tourmenté par le désarroi et la souffrance mentale, les enseignements bouddhistes ne pouvaient mieux tomber. Ils nous parlent à tous, et chacun peut les mettre en pratique afin de vivre sa vie avec plus de sagesse et de compassion.